TÉLÉCHARGER IN MEMORIAM RIF GRATUITEMENT

Pour les articles homonymes, voir In memoriam. Mais ce qu’ils n’ont pas encore compris, C’est que nous ne baisserons pas les bras, Tant qu’il restera un peu de vie, Dans ce pays nous serons là, Un esprit sain dans un corps sain, Tous unis par le même destin, Et tous ensemble pour que demain Nos enfants ne se soucient de rien. Et plus généralement comment vous définiriez-vous, comme des artistes engagés, des militants qui font de la musique? Puis c’est en Flandre, au Museumtheater de Sint Niklaas en janvier que le groupe démarre sa rentrée [ 1 ]. Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Alors tout sera possible! Newsletter Pour être tenu au courant Inscrivez-vous.

Nom: in memoriam rif
Format: Fichier D’archive
Système d’exploitation: Windows, Mac, Android, iOS
Licence: Usage Personnel Seulement
Taille: 69.9 MBytes

Adidas ou New Balance? Marion est très jolie. L’armée de Bonaparte sur la Bérézina Essuya une défaite dont on se souviendra, L’armée de Bonaparte sur la Bérézina, La Grande Armée touchée au coeur jamais ne s’en relèvera. La croissance est au beau fixe L’économie se porte bien Le chômage est en régression On nous prend pour des cons. Espaces de noms Article Discussion. Origines, histoires et acteurs du rock identitaire français, une tentative de contre-culture d’extrême droite , éditions No Pasaran, , p.

Modifier les paroles Reporter une erreur. Paris-Belgrade Mrmoriam nation violée au coeur du monde occidental Méritait d’être soutenue par la jeunesse nationale C’est bien pour ça qu’on s’est envolé, en terre yougoslave Pendant ce temps, Paris se noie dans la spirale du mensonge L’Otan dicte sa loi, la propagande vous inonde Pendant ce temps Belgrade est la proie des bombes et des flammes Ce ne sont pas des soldats qu’ils massacrent, mais des enfants et des femmes.

Arrivés sur place, l’accueil est vraiment chaleureux, Des créatures de mfmoriam nous font découvrir les lieux Soudain le cri des sirènes résonne au coeur de la ville Le climat s’alourdit, la peur se lit sur les regards Les yeux se lèvent vers le ciel, chargés de rir Belgrade résignée est plongée, noyée dans le noir Le terrorisme aveugle vient frapper des quartiers au hasard.

Refrain Puis vient l’heure du concert sur la grande place de Belgrade Il est temps pour nous d’encourager à notre manière nos camarades Qu’est ce qu’on était fier de brandir devant eux le drapeau yougoslave Le soir c’est sur un pont que se poursuit notre combat memorjam Les avions de l’Otan entament leur triste carnaval Que vont-ils frapper cette fois une école, un hôpital?

A Paris tout le monde s’en fout, c’est un dégât collatéral.

Et toi pendant ce temps-là, que faisais-tu en France, Toi qui te complaisais à demeurer dans l’ignorance? L’armée des ombres Te souviens-tu des visages de ceux qui pour nous n’avaient pas de nom, Ces vieillards aux figures pâles qui ne semblaient plus avoir leur raison?

Ils n’avaient pour seul bien que le souvenir d’un bonheur lointain, Et pour seule espérance celle de mourir demain. Ils sont l’armée, l’armée, l’armée des ombres, Celle qui vit, qui gît, si près de toi, Ils sont l’armée, l’armée, l’armée des ombres, Si près de toi mais jamais tu ne la vois.

In memoriam (groupe) — Wikipédia

A ce jour ils ont disparu mais tant d’autres les ont remplacés, Toujours un peu plus jeunes et toujours autant désemparés, Accablés par la misère, telle une armée ils hantent nos rues, Condamnés à faire la guerre au système qui les a déchus.

Hastings Trois léopards sur fond rouge comme étendard Telles étaient les couleurs des Normands du Bâtard, Duc de Normandie, futur roi d’Angleterre Comme leurs ancêtres venus des fjords en drakkar Toutes leurs batailles se changeaient en victoire, La plus célèbre fut Hastings, en Un grand conquérant était né Refrain: L’opinion publique est contrôlée Les politiques tous enchaînés L’esclavage moderne peut enfin se propager.

  TÉLÉCHARGER EASYBCD XP GRATUITEMENT

La croissance est au beau fixe L’économie se porte bien Le chômage est en régression On nous prend pour des cons. Le transgénique, c’est magnifique Au moins, ça remplit les cliniques L’avortement, c’est épatant Pourquoi s’faire chier pour des enfants.

in memoriam rif

Les grandes multinationales Exploitent les gamins du tiers-monde Elles achètent on ce qui peut se vendre Malthus doit se marrer dans sa tombe. Son capitalisme sauvage Fait vraiment partout des ravages Les fonds de pension américains Gagnent peu à peu du terrain. Bientôt un consortium unique Détiendra tous les monopoles Vos vies seront cotées à Wall Street Vous les enfants des stock-options.

Le monde ne sera plus qu’un marché Qui finira par saturer Une bonne grosse guerre viendra sauver Le capitalisme en danger! Les trusts font d’énormes bénéfices Mais licencient à tour de bras Pour satisfaire leurs actionnaires Vive le monde des affaires! Et pour quelques dollars de plus Ils détruisent notre écosystème Pour rendre le monde plus vide Pour rendre le monde plus blême Mais la machine se grippera Oui ce système se brisera Mais soyez assurés Que tout recommencera Mais soyez aussi assurés Que lorsque ce jour arrivera Nous serons enfin prêts Enfin nous serons là!

Dès ton plus jeune âge ils ont fait de toi un assisté, Ils t’ont mis dans une cage au barreaux dorés, Afin que jamais ne te vienne l’envie de t’échapper, Que jamais ne te vienne l’envie de t’évader.

Pur produit du système et de la pensée unique, Le bilan eif ta vie est vraiment catastrophique, Ils t’ont ôté toutes idées de libre entreprise, Ont volé ta liberté.

Ils ont essayé sur toi leurs théories utopiques, Marxisme-léninisme, néocapitalisme, Et tu subis, aujourd’hui, leurs memogiam politiques, Sur ton dos s’enrichissent ces gros apparatchiks. Mais ce qu’ils n’ont pas encore compris, C’est que nous ne baisserons pas les bras, Tant qu’il restera un peu de vie, Dans ce pays nous serons là, Un esprit sain dans un corps sain, Tous unis par le même destin, Et tous ensemble pour que demain Nos enfants ne se soucient de rien.

Désormais il est grand temps pour toi de t’engager, De sortir de cette cage aux barreaux dorés, Afin de faire entendre ta juste colère, Le désarroi d’un peuple miné par la misère.

Ils ont effacé ton nom, ont usurpé tes droits, Ils t’ont donné un matricule et promulgué des lois, Sans jamais te soucier de tes intérêts, Et du pays tout entier.

Si tu aimes cette terre où tu as vu riif vie, Memorkam tout au long des siècles ne t’a jamais trahi, Alors il est grand temps pour toi de te dresser, De préserver à tout jamais ton identité. Nos jeunes années Te souviens-tu de nos jeunes années, Celles où on passait toujours notre temps à s’éclater On ne trouvait jamais le temps de s’ennuyer Car de jour comme de nuit c’est à cent à l’heure que l’on vivait Une meute de jeunes loups dans la jungle urbaine Ruf bande de gamins livrés à eux-mêmes, Pour le pire et le meilleur Sans cesse en quête du bonheur Romance, violence, on aimait forcer la chance L’argent, le temps, n’avaient aucune importance Vengeance, défiance, on entrait en résistance Croyance, confiance, on vivait dans l’espérance.

Aujourd’hui le temps s’est écoulé Dans nos mémoires demeure gravé notre serment d’amitié Toujours fidèles à nos valeurs à nos idées On a juste un peu changé notre manière de procéder On se souviendra toujours de ces années Ij nous ont bâtis, qui nous ont forgés Pour le pire et le meilleur On ne voulait rien voir ailleurs.

Xavier Xavier s’en est allé si soudainement, Quel gâchis de se suicider quand on a 23 ans Désormais ses cendres se dispersent au gré du vent Et rien que d’y penser ça me glace, oui me glace le sang. Xavier était pour moi, plus qu’un ami Le jeune insouciant que j’étais de lui a tout appris Et si la faucheuse a emporté notre Xavier Un peu de son âme en nos coeurs reste encré Et si le sol est fait de nos morts, C’est pour qu’en le foulant on s’en souvienne encore Xavier, puisses-tu un jour me pardonner, De ne pas avoir pu te comprendre, de ne pas avoir su t’aider Xavier était un rêveur, un aventurier Un ami fidèle que jamais je n’oublierai.

  TÉLÉCHARGER HALAWIYAT RACHIDA AMHAOUCH GRATUITEMENT

Quand j’entends le mot culture Où sont passés les écrivains qui nous faisaient rêver, Ces poètes dont les vers nous faisaient voyager? A travers leurs mots une émotion naissait ; Eux seuls avaient le don de nous la faire partager. Ceux d’aujourd’hui ont la plume rougissante Mais leur visage est pâle, pâle comme memodiam âme. Où sont passés ces acteurs qui nous émerveillaient, Ceux qui avaient le talent de nous faire rire et pleurer, Qui nous donnaient envie de nous identifier Et qui d’une réplique dans nos fauteuils nous clouaient?

in memoriam rif

Ceux d’aujourd’hui ne savent plus que se pavaner à Cannes, Empocher leurs millions pour les changer en came. Y en a assez des Assez des donneurs de leçons, des moralistes et des bouffons Des intellectuels de salon, destructeurs de nos traditions. Où sont passés ces grands peintres aux mains si sensibles, Ces sculpteurs qui travaillaient si bien le bronze et l’argile?

Sur leurs toiles, sur leurs tours naissaient des formes sublimes, Des visages austères comme des femmes libertines.

in memoriam rif

Ceux d’aujourd’hui rof savent plus que peindre le néant. Adieu à la vertu, bienvenue aux décadents! Vive la beauté, vive le charme! Vive la force et vive le drame!

La vie est une symphonie Qui a tant besoin de magie Vive la joie et vive l’amour!

Compilation SUR LES TERRES DU RIF – Acte 2

Vivent les émotions de toujours, La culture est une valeur sûre Qui n’laisse pas place aux impostures L’armée de Bonaparte sur la Bérézina Essuya une défaite dont on se souviendra, L’armée de Bonaparte sur la Bérézina, La Grande Armée touchée au coeur jamais ne s’en relèvera.

N’ayant kn d’autre choix que de franchir cette rivière, La glace sous leur poids engloutit leurs prières, L’expression des visages de tous ces malheureux Reflétait l’image de ce calvaire affreux. Accablés par la faim, la fatigue, la colère, Ces pauvres fantassins brandissaient leurs bannières. Refrain La campagne de Russie annonçait le déclin D’une armée affaiblie par l’hiver qui survint, Les canons de l’ennemi achevèrent les survivants, Qui poussaient des cris effroyables en mourant.

De tous ceux qui partirent guerroyer en Russie, Beaucoup ne purent revenir, traumatisés à vie. Si tu y crois encore Si malgré tous leurs affronts et la répression, Tu y crois encore, Si tu penses toujours que ce qui ne te tue pas Te rend plus fort, Si en toi demeure cette volonté De ne pas baisser les bras, Si tu restes persuadé que rien Ne pourra ébranlé ta foi. Alors tout sera possible Dans ces rues qui te sont hostiles L’ennemi guette tes pas. Sache que ton look et ta memmoriam Te transforment en proie.

Le temps des années 80 Est bien révolu.

Aujourd’hui, crois-nous et fonds-toi dans la masse Pour tenir la rue. Alors tout sera possible Il nous faut dès aujourd’hui Atteindre les plus hauts sommets. Tous les moyens seront bons, Mais jamais nous ne devrons nous renier. Si par mégarde tu devais, un temps, Partir de ton côté, N’oublie pas cette chanson, Cet appel à t’engager. Alors tout sera possible!